Capitaliser les expériences pour faire émerger de nouvelles pratiques de gestion de projets

juillet 10, 2017
capitalisation des experiences - afrique communication

Procédant à une analyse croisée de quatre (4) exercices de capitalisation de projets de développement financés par le gouvernement du Sénégal, l’USAID, le FIDA et la Banque Mondiale, Thiendou Niang Expert en gestion des connaissances, Directeur du Cabinet Afrique Communication confirme deux hypothèses qui sous-tendent la capitalisation des expériences.

Il souligne que la formalisation et le partage des connaissances au sein d’un projet de développement favorisent l’apprentissage mutuel entre les experts du projet, les partenaires de mise en œuvre et les communautés bénéficiaires. Elles permettent de générer des ressources susceptibles d’améliorer les pratiques de gestion du projet.

Il donne comme exemple le témoignage de Pierre Kathiew, assistant de projet à l’APIX qui affirme que la capitalisation du PDIDAS lui a permis de revisiter sa démarche et de connaitre l’état de mise en œuvre de chaque composante ; les échanges d’expériences et la mutualisation des savoirs entre experts et partenaires de mise en œuvre lui ont permis de mieux comprendre les stratégies d’intervention.

Selon Thiendou Niang, la valorisation des acquis de la capitalisation constitue un facteur clé pour la promotion et la visibilité institutionnelles. Il affirme aussi que les acquis de la capitalisation font émerger des propositions d’ajustements des pratiques et de la communication en direction des bénéficiaires et des bailleurs de fonds qui, s’ils sont mis en œuvre devraient déboucher sur une meilleure reconnaissance des projets de développement et le renforcement de leur crédibilité.

Pour tirer profit de ces enseignements, participez à la prochaine session de formation sur la capitalisation des expériences prévue du 06 au 08 septembre 2017.