Internet: la liberté d’expression passée au crible

L’internet semble être une zone de non-droit au Sénégal. En parcourant les forums des sites d’information, on se rend compte que les internautes se lâchent et sombrent dans les excès de commentaires. Comme si de rien n’était. Pourtant, l’internet est réglementé mais il y’a encore plusieurs choses à améliorer.

 

Tout individu a le droit à la liberté d’opinion et d ‘expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de rechercher , de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d ‘expression que ce soit.»

 

Voila ce que contient l’Article 19 de la déclaration universelle des droits de l’Homme. Forte de ces valeurs , l’organisation internationale Article 19, représentée à Dakar , a public le mois dernier une« analyse de quelques lois relatives à internet »au Sénégal.

 

L’urbanisation constate que le Sénégal, comparé à d’autres pays d’Afrique d e l’Ouest, laisse une certaine liberté aux utilisateurs d’internet. Mais des progrès restent à faire. L’Article 19 considère que plusieurs lois existantes doivent être révisées. Et le Code de la presse en préparation, avec les encadrements de l’espace numérique qu’il contient, est restrictif  pour la liberté d’expression

 

Extrait du quotidien LE LIBERATION du jeudi 16 AVRIL 2015, page 4.

 

Cet article sur le la liberté de presse sur internet est issu de l’activité de veille médiatique et de média monitoring (média, presse, journaliste, radio,  télévision, presse écrite, internet et média sociaux) du Cabinet Afrique Communication, Agence de communication Dakar, Sénégal.



Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.