Le Cored adresse un avertissement au correspondant de l’Obs à Tamba

Le Tribunal des pairs pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED)a adressé un avertissement au correspondant de l’Observateur à Tambacounda, Pape Ousseynou Diallo pour « traitement déséquilibré de l’information », annonce un communiqué de l’instance transmis mardi à iGFM.

C’est à la suite d’une plainte du député-maire de Tambacounda contre le correspondant de l’Observateur de la localité que le Tribunal des Pairs du CORED s’est réuni jeudi 28 mai 2015, à la Maison de la Presse à Dakar.

Examinant la plainte du député-maire de la ville de Tambacounda, Mame Balla Lô contre le correspondant local de l’Observateur, Pape Ousseynou Diallo, et « après enquête », ledit tribunal a « constaté » le caractère « tendancieux de l’article et de son titre ainsi que l’absence de sources fiables pour étayer les informations véhiculées par le journaliste ».

Le tribunal a « déploré » le « déséquilibre » dans le traitement de l’information, en relevant  que tous les faits évoqués dans l’article (les pancartes contre M. Lo, le fait qu’il n’ait pas été reçu par le président Macky Sall, sa condamnation à six mois de prison, sa chute), soient orientés contre le maire, sans que lui soit donnée l’opportunité de donner sa version des faits évoqués. Fort ce ce constat, le Tribunal des pairs a adressé un « avertissement » pour « traitement déséquilibré de l’information ».

« Le Tribunal des Pairs rappelle à tous les journalistes l’impérieuse nécessité de faire preuve de professionnalisme en toutes circonstances, de rester en dehors des querelles partisanes et de s’informer toujours auprès des différents acteurs une exigence encore plus forte lors qu’ils sont rivaux », poursuit le communiqué. Pour rappel, L’Observateur a publié, dans son édition du 20 avril 2015, un article intitulé « Les dégâts de la visite de Macky Sall à Tamba ». Le plaignant s’est plaint indiquant que les faits relatés dans cet article sont « faux et sans fondements ». Il a accusé le journaliste d’être coutumier des faits et de faire le jeu de son rival politique de même parti, pour le discréditer aux yeux de l’opinion.

Le plaignant s’est plaint  de la non publication par le journal « L´Observateur » de la mise au point envoyée à cet effet par le service de presse et de communication de la Mairie ; ce qu´il considère comme une violation du droit de réponse.  « Pour toutes ces raisons », le Maire de Tambacounda a saisi le Tribunal des pairs pour  « être rétabli dans ses droits », parce que se considérant « victime de propos diffamatoires ». Dans sa réponse à la plainte, envoyée au CORED, le directeur de publication de « L’Observateur » avait réfuté les arguments du maire, Mame Balla Lô, demandant que le plaignant apporte la preuve qu’il a été reçu par le président de la République. Le Directeur de publication de l’Observateur était revenu sur le passé judiciaire du député-maire avant de déclarer n’avoir jamais reçu dans sa boite électronique le démenti du plaignant.

Cet article est issu de l’activité de veille médiatique et de média monitoring(média, presse, journaliste, radio, télévision, presse écrite, internet et média sociaux) du Cabinet Afrique Communication, Agence de communication Dakar, Sénégal.



Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.