Le panier de la ménagère plombé par la cherté de l’eau et de l’électricité

Près de la moitié des personnes interviewées dans le cadre d’un sondage réalisé par le cabinet Afrique Communication en juin 2015 pensent que la vie coûte de plus en plus chère et 1 sénégalais sur 3 n’a ressenti les efforts du gouvernement pour le soulager que moyennement. Malgré la diminution des denrées de première nécessité et la réduction du loyer, les citoyens éprouvent de nombreuses difficultés pour s’en sortir. De leur avis, ce qui rend la vie dure aux ménages provient surtout du montant élevé des factures d’eau et d’électricité qu’ils ont du mal à honorer.

De plus, la réduction du loyer, bien qu’appréciée par les personnes interviewées, n’a pas été très bien appliquée. Elles mettent en cause la précipitation de l’Etat qui a lancé le projet sans l’encadrer avec des mesures d’accompagnement et le manque d’engagement de certains bailleurs pour l’exécution de la loi. Certains utilisent des subterfuges et arrivent à récupérer leurs maisons pour les relouer encore plus chères afin de continuer à percevoir ce qu’ils percevaient avant la réforme.

En tout état de cause, l’essentiel des personnes interviewées dans le cadre de cette enquête d’opinion pense qu’une évaluation est nécessaire pour savoir ce qui n’a pas marché et comment le corriger. De même, il sera primordial de mettre en place un organe de suivi  de l’application de la mesure de baisse du prix du loyer en veillant à ce que la loi en la matière soit respectée.

 

Cet article est tiré des résultats d’un sondage réalisé en juin 2015 par Afrique Communication, agence de marketing politique et de sondage basée à Dakar (Sénégal).



Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.