Macky Sall, Karim Wade et Idrissa Seck en tête du Barnos Mois d’Avril

D’après les résultats du Baromètre de Notoriété au Sénégal (Barnos), issus des études réalisées en avril 2013 par le cabinet afrique communication, agence de sondage sénégal,Macky Sall (5,8%), Karim Wade (5,1%) et Idrissa Seck (5%) constituent le trio de tête du top 10 du classement général. Si le président de la République perd près de 5 points (il avaitobtenu 10,3% le mois précédent) et Karim Wade 0,1% point (5,2% le mois précédent) par rapport aux résultats du mois de mars, Idrissa Seck, lui, en engrange 2,4 de plus (2,6% lemois précédent) et une troisième place importante (il était quatrième en mars). Comme lors des classements précédents, les politiciens et les sportifs dominent largement ce top 10.

 

Ce sont ses activités présidentielles qui ont propulsé Macky Sall en tête. Entre autres, la célébration de la fête de l’indépendance, les conseils des ministres décentralisés, la problématique de l’enseignement supérieur, les préparatifs de la prochaine campagne agricole, l’affirmation du maintien de la pénalisation de l’homosexualité, mais aussi les déclarations d’Idrissa Seck et l’arrestation de Karim Wade. Tous ces faits ont contribué à renforcer la notoriété du président de la République et à le hisser en tête du Barnos d’avril 2013. Une place qu’il n’a cédé, du reste, qu’une seule fois en huit mois de Barnos publié par le cabinet afrique communication, agence de sondage sénégal.
Le rapport Barnos explique que la deuxième place de Karim Wade est due, comme par le passé, à ses démêlés avec la justice, Idrissa Seck doit sa troisième position à ses déclarations sur les difficultés des Sénégalais et ses critiques de la démarche du gouvernement pour y remédier. Le chef du parti Rewmi a démenti que les caisses de l’Etat soient vides, comme l’avait affirmé le régime de Macky Sall. Pour Idrissa Seck, citant des sources qui en ont convaincu plus d’un, il y avait 418 milliards dans les caisses de l’Etat au départ de Wade.
Le rapport Barnos révèle qu’Oumar Guèye, ministre représentant Rewmi dans le gouvernement, entre dans le Barnos (quatrième place, 2,7%) à la suite des critiques d’Idrissa Seck. Débarqué de Rewmi après le limogeage du directeur général de la Société des Eaux (SDE), par ailleurs porte-parole de Rewni, Oumar Guèye a martelé son soutien au gouvernement, réaffirmé son appartenance à Rewmi et fustigé l’attitude d’Idrissa Seck consistant à critiquer une coalition à laquelle il est partie prenante.
A la cinquième place du Barnos publié dans le sillage de Karim Wade, le Parti démocratique sénégalais (PDS) s’illustre avec un taux de notoriété de 1,9%. L’ancien parti au pouvoir a mobilisé des milliers de personnes lors d’une marche de contestation contre l’arrestation de Karim Wade et compagnie et ses actions contre le pouvoir ont eu un certain écho. Bien que résidant actuellement en France, Abdoulaye Wade occupe la sixième place du Barnos, avec un taux de 1,6%. Entre incitation à la révolte, menaces et correspondances, l’ancien président de la République du Sénégal s’est démené pour défendre son fils des accusations d’enrichissement illicite et a fait savoir sa déception envers Macky Sall.
Le rapport BARNOS du mois d’Avril révèle également qu’Alioune Ndao, patron de la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI), intègre pour la première fois le classement du Barnos, du fait des dossiers de justice soumis à ses compétences et de son exposition aux médias. Avant lui, trois lutteurs, Gouye Gui (score de 1,4%), Papa Sow (1,2%) et Ness (1,2%), occupent respectivement les septième, huitième et neuvième place du classement général d’avril 2013.