MANQUEMENTS DANS LES PROGRAMMES TÉLÉVISUELS: le Cnra épingle la Tfm et la 2Stv

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a tapé du poing sur la table dans son dernier avis trimestriel (janvier à mars 2 015) du mois d’avril dans lequel il épingle quelques chaînes de télévision comme la Tfm et la 2Stv. Babacar Touré et ses collaborateurs ont relevé de nombreux dysfonctionnement s et des manquements dans les programmes télévisuels. D’ailleurs, c’est cet après- midi qu’est prévue la remise du rapport annuel du CNRA. Une rencontre qui devrait servir d’occasion à Babacar Touré de poser le débat devant le chef de l’État.

Dans son premier avis de l’année en cours, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) déplore «la violation de l’obligation, pour les chaînes audiovisuelles, de veillera la moralité, à la valeur éducative et informative de leur ligne programmatique», avec «la prolifération d’émissions sur des faits divers». Et ce qui irrite le plus le CNRA, c’est que ces émissions «sont souvent maladroitement justifiées ou légitimes comme étant des miroirs fidèles de la société sénégalaise». Ce qui pour Babacar Touré et Cie ne tient pas la route si l’on sait que «les éditeurs audiovisuels sont astreints à ne pas s’autoriser la diffusion d’émissions dont l’impact est ou peut être négatif sur certains publics, non préparés à les recevoir». Poursuivant la longue liste des reproches, le Cnra dénonce «la diffusion et la forte médiatisation de propos ou d’attitudes obscènes, injurieux et irré­vérencieux pouvant porter atteinte aux Institutions de la République, à l’unité nationale et à la paix sociale».

Dans son rapport, le Conseil prend l’exemple du «fort élan médiatique» autour de l’élimination des Lions à la Can 2015. «Sur les plateaux de télévision, plusieurs écarts de langage ont été notés, notamment : sur la Tfm, le vendredi 30 janvier 2015, durant l’émission «Jâkarlo», en l’absence de tout représentant de la Fédération sénégalaise de Football (Fsf), un débat s’est engagé sur la responsabilité de ladite fédération dans ce qui est considéré comme un échec cuisant venu s’ajouter à une longue série. La «présence soutenue, dans des émissions de télévision, de publicités commerciales déguisées, au profit de produits supposés avoir des vertus aphrodisiaques, en des termes qui choquent les mœurs», a été aussi indexée par le Cnra. Ce dernier cite l’émission «Thiowli Thiowli» de la 2stv diffusée le 06 février 2015″ à 21H00, en soulignant que «les vertus de ces produits sont vantées par l’animatrice relayée par un «tradipraticien». ». Le Cnra finit ses observations avec «le non- respect des horaires de diffusion des programmes audio.

Extrait du quotidien L’AS QUOTIDIEN du mardi 12 mai 2015, page 7.

Cet article sur la journée mondiale de la CNRA  est issu de l’activité de veille médiatique et de média monitoring(média, presse, journaliste, radio, télévision, presse écrite, internet et média sociaux) du Cabinet Afrique Communication, Agence de communication Dakar, Sénégal.



Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.