Reddition des comptes appréciée, traque qualifiée de règlement politique

A la question « pensez-vous que le gouvernement promeut la bonne gouvernance ? » dans le cadre de l’enquête d’opinion conduite par Afrique Communication, les réponses sont mitigées. Près de la moitié des personnes interviewées pensent qu’il y a une promotion de la bonne gouvernance. Des initiatives telles que la réédition des comptes, la création de l’OFNAC pour dissuader les autorités en exercice, la déclaration de patrimoine, les actions du gouvernement visant à rationaliser les lignes téléphoniques et les logements administratifs sont quelques exemples évoqués par ces personnes.

Toutefois, 1 personne interviewée sur 3 dans ce sondage pense que la promotion de la bonne gouvernance n’est que postulat. Selon ces derniers, la corruption reste encore présente au Sénégal et certaines autorités, ministres comme directeurs de société, hésitent encore à déclarer leur patrimoine, dans un contexte où le régime a fait de la sobriété et de la vertu son crédo.

La majorité des personnes qui pensent qu’il n’y a pas promotion de la bonne gouvernance trouve que la traque des biens supposés mal acquis ne vise qu’à neutraliser un adversaire politique qui pouvait se montrer gênant, en l’occurrence Karim Wade.  D’ailleurs, même parmi ceux qui pensent qu’il y a une promotion de la bonne gouvernance affirment que malgré des évolutions notées dans ce sens, la traque des biens supposés mal acquis ressemble plus à une entreprise politique.

Cet article est tiré des résultats d’un sondage réalisé en juin 2015 par Afrique Communication, agence de marketing politique et de sondage basée à Dakar (Sénégal).



Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.