Une politique infrastructurelle diversement appréciée

La majorité des personnes interviewées apprécient les réalisations et les projets d’infrastructure du Gouvernement selon les résultats de l’enquête d’opinion réalisée par Afrique Communication en juin 2015. Que ce soit l’autoroute « Ila Touba », le Centre de Conférence International Abdou Diouf (CCIAD),  le pôle urbain de Diamniadio, le prolongement de la VDN, le pont de la patte d’oie, les travaux de modernisation de Tivaoune, les populations interviewées dans le cadre de ce sondage, trouvent que ce sont de bonnes initiatives.

Cependant, certains sénégalais trouvent que la politique infrastructurelle du Président Macky Sall ne répond pas à leurs attentes. La raison principale qui est mise en avant pour les tenants de ce point de vue est que l’ensemble de ces projets cités concernent la région de Dakar sauf l’autoroute « Ila Touba ».  De nombreuses régions renferment des collectivités locales dont les populations ont du mal à se déplacer à cause du mauvais état des routes souvent construites en latérite et qui se dégradent de façon continue. De plus, toute la production agricole venant des zones rurales a besoin d’être acheminées vers les centres urbains pour les écouler.

Ces personnes interrogées dans le cadre de ce sondage estiment aussi que la priorité devrait être ailleurs que dans la construction de cités ou de routes qui ne profitent qu’à une minorité, un cercle restreint de privilégiés.  De leur avis, les efforts du Gouvernement devraient être davantage tournés vers la mise en place d’une politique agricole cohérente qui puisse permettre d’atteindre tournée vers la sécurité alimentaire et l’autosuffisance en riz.

Cet article est tiré des résultats d’un sondage réalisé en juin 2015 par Afrique Communication, agence de marketing politique et de sondage basée à Dakar (Sénégal).



Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.